2017 - ALIEN COVENANT

de Ridley Scott (GB/USA)
avec Michael Fassbender, Katherine Waterson, Billy Crudup, Danny Mac-Bride, Demian Béchir, Jussie Smollet, Amy Seimetz, Callie Hernandez

En 2012, Ridley Scott renouait avec la Science-Fiction avec Prometheus pour jeter les bases du plus terrifiant monstre de l’histoire du cinéma : le xénomorphe. A la fin du film, nous avions laissé le Docteur Elisabeth Shaw (Noomi Rapace), seule en compagnie de l’androïde David sur l’hostile planète LV-223 après la destruction du Prometheus. Après avoir découvert, un second vaisseau appartenant aux Ingénieurs, les deux derniers survivants de cette funeste mission d’exploration repartent dans l’espace pour se rendre vers la planète de ces êtres qui ont probablement créé la race Humaine. Nouvel épisode de la saga, Alien Covenant se situe dix ans après l’action du premier film et narre les aventures de l’équipage de l’astronef du même nom, censé rallier la planète Aurigae 6 pour y établir une colonie humaine de 2000 personnes.

Le film démarre sur une séquence spatiale qui rappelle aux protagonistes les dangers de vouloir explorer la galaxie. Suite à un problème technique, un incendie se déclare et tue l’un des personnages alors qu’il se trouve encore dans son caisson d’hibernation. A la suite de cette péripétie, deux membres d’équipage effectuent une sortie en scaphandre pour réparer la voile solaire du vaisseau. Au cours de cette excursion en apesanteur, l’un des deux protagonistes capte une transmission radio d’origine inconnue. Après avoir localisé la source, le capitaine en second décide contre l’avis de son premier officier (Katherine Waterson) de mettre le cap sur cette planète qui semble offrir les garanties pour l’établissement des 2000 colons cryogénisés que transporte le Covenant. Croyant trouver le paradis à des milliers de milliards de kilomètres sur lequel vit David (Michael Fassbender), l’unique survivant du Prometheus de la Terre, les 15 membres d’équipages vont, comme on s’en doute, très vite déchanter.

Nettement plus horrifique que ne l’était son prédécesseur, Alien Covenant montre l’évolution du xénormophe créé par HR Giger en 1979 tel que nous le connaissons aujourd’hui. Dans ce nouveau métrage, Ridley Scott veut aussi montrer que l’action et la réflexion ne sont pas incompatibles. Il suit pour cela un chemin qui évoque par moments celui emprunté par Stanley Kubrick dans 2001, l’Odyssée de l’Espace. Côté acteurs, Michael Fassbender campe à la perfection un David à la recherche de nos origines dont le cynisme n’a d’égal que la gentillesse de son alter ego Walter. Katherine Waterson joue le rôle de Daniels qui est un mélange de Ripley et d’Elisabeth Shaw. Ce qui est une lourde tâche pour l’actrice au vu de l’héritage laissé par Sigourney Weaver dans les quatre premiers Alien, et de Noomi Rapace dans PrometheusBilly Crudup est, quant à lui, parfait en capitaine en second écrasé par le poids de responsabilités soudaines.

Le film n’est pas un chef d’œuvre et pêche parfois par une certaine lenteur, mais il ne s’agit pas non plus d’un navet. Les images sont superbes et, admettons le, on se surprend parfois à trembler aux apparitions de la créature. Même si l’effet de surprise est un peu passé, le final, cynique à souhait, donne envie de savoir ce qui se passera dans le prochain chapitre que doit normalement réaliser Ridley Scott l’année prochaine.

© Antoine Meunier