mardi 27 mars 2018

La musique de MOONRAKER


Lorsque Moonraker est mis en chantier après L'Espion qui m'aimait, le compositeur John Barry, interdit de travail en Grande-Bretagne pour des raisons fiscales, a la possibilité de rejoindre l’équipe dans la mesure où le film est une co-production franco-anglaise qui lui permet de travailler à Paris. La vogue étant alors au space opéra, suite au triomphe de La Guerre des Etoiles, l’agent 007 part dans l’espace pour sauver l’humanité.


John Barry s’était déjà essayé au style musical « spatial » avec On ne vit que Deux FoisLes Diamants sont éternels et Star Crash de Luigi Cozzi. Il se sent donc parfaitement à l’aise pour marcher sur les traces de John Williams et compose pour Moonraker l’un de ses morceaux les plus ambitieux et les plus symphoniques, « Flight Into Space », dans lequel l’orchestre ne cesse de s’amplifier pendant plus de six minutes, bientôt rejoint par d’amples chœurs aériens. Barry renouvèlera une expérience voisine, quelques mois plus tard, pour la splendide B.O. du Trou Noir


L’élaboration de la chanson, quant à elle, s’avère un peu chaotique. Un duo de choc est initialement prévu : le parolier Paul Williams (que les fantasticophiles ont pu apprécier dans Phantom of the Opera) et le crooner Frank Sinatra. Mais ce dernier se désiste finalement, entrainant le départ de Williams. Johnny Mathis et Kate Bush sont envisagés à sa suite, en vain, et c’est finalement Shirley Bassey qui sauve la mise en revenant poser sa voix en or sur la chanson de John Barry, chantant des paroles écrites finalement par Hal David.

© Gilles Penso

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Laissez votre commentaire ici