2005 - LE RETOUR DES MORTS-VIVANTS 5



Cliquez sur l'image ci-dessus pour trouver le DVD ou le Blu-Ray du film


(Return of the Living Dead 5 : Rave to the Grave)
De Elleory Elkayem (Etats-Unis)
Avec AImee-Lynn Chadwick, Cory Hardrict, John Keefe, Jenny Mollen, Peter Coyote, Claudiu Bleont, Sorin Cocis, Cain Minhea Manoliu

Même réalisateur, mêmes scénaristes, même compositeur, mêmes acteurs… Pas de doute, Le Retour des Morts-Vivants 5 est bien la suite du Retour des Morts-Vivants 4. Pourtant bon nombre d'éléments nous feraient presque penser le contraire. Car après le carnage final du quatrième opus, nos étudiants semblent s'être drôlement bien remis, tandis que notre héros pleure la disparition de son salaud d'oncle alors que celui-ci avait réduit ses parents à l'état de vulgaires cyber-soldats zombifiés sans le moindre remord dans l'opus précédent… Ici, le scénario est un joyeux fourre-tout où tout semble n'avoir ni queue ni tête. Prenez une bande de jeunes étudiants ne pensant qu'à faire la fête, à boire et à se droguer, ajoutez-y un peu de nudité (on ne compte plus le nombre de jeunes demoiselles qui soulèvent leurs chemisiers), de la musique techno/électro, des zombies débutants et des fusillades à gogo. 

Enfin, donnez au spectateur en guise de bouquet final (garni pour le coup) une fête monumentale où tout le monde s'éclate, gens normaux comme zombies, et qui finit par un carnage à la mitraillette, aux grenades et aux missiles, et vous obtenez là le remède miracle contre la morosité ! Du 100% nanar pur jus, on vous aura prévenus ! L’amateurisme des comédiens saute une nouvelle fois aux yeux (il faut les voir se transformer en zombies et crier, les bras tendus vers l'avant et l'air idiot, "cerveauuuuuxxxxx"!) et une nouvelle galerie de stéréotypes vient s’ajouter à la précédente : un jeune génie en chimie qui parvient à trouver les composants de la trioxyn-5, deux agents d'Interpol à l'accent slave très prononcé et aux propos philosophiques de bas étage, des pom-pom girls stupides qui n’ont pas à s’en faire, du coup, puisque ce qui intéresse les zombies ce sont les cervelles, un DJ caricatural… 

Comme si ça ne suffisait pas, certaines séquences excessives n’hésitent pas à en rajouter, notamment le zombie qui fait de l’auto-stop, la pom-pom girl dont on mord à pleines dents le joli postérieur, le rat de laboratoire zombifié et même un croquage de pénis par une jeune zombie girl ! Bref, vous l'aurez compris, pas le temps de s'ennuyer devant ce défilé ininterrompu d'idioties. Comme dans l’opus précédent, les effets spéciaux gore s’avèrent généreux : compression de crâne (avec expulsion des yeux de leurs orbites), décapitation (à la guitare ou à la hache, au choix), énucléation (à l'aide de baguettes de batterie !), cerveaux croqués… Notons par ailleurs que cet épisode est l'occasion de revoir notre cher zombie gluant et verdâtre sortir du baril de trioxyn-5, les yeux ronds comme des billes et l'air abruti, et crier "cerveauuuxxxx"! Ah nostalgie, quand tu nous tiens!

© David Maurice
Thema:  ZOMBIES
Lire la critique complète sur le site Horreur.com