2005 - LE RETOUR DES MORTS-VIVANTS 4 : NECROPOLIS



Cliquez sur l'image ci-dessus pour trouver le DVD ou le Blu-Ray du film


(Return of the Living Dead 4 : Necropolis)
De Elleory Elkayem (Etats-Unis)
 
Avec Aimee-Lynn Chadwick, Cory Hardrict, John Keefe, Jana Kramer, Peter Coyote, Elvin Dandel, Alexandru Geona, Toma Danila  

Alors que beaucoup pensaient que la saga des Return of the Living Dead serait une trilogie, voilà que le vingt-et-unième siècle nous pond la même année (2005 en l'occurrence) un quatrième et un cinquième opus réalisés par un certain Ellory Elkayem, déjà connu pour son téléfilm Eclosion et son premier long-métrage Arac Attack mettant en scène notre fougueux David Arquette, en proie à des araignées mutantes. La première partie de Necropolis (qui dure tout de même 46 minutes) est tout simplement désastreuse : des personnages ultra-stéréotypés (le jeune génie de l'informatique, la bimbo blonde, deux sous-Rambo, le beau gosse), un casting très amateur (on récite son texte sans expression et sans âme) et un rythme qui s'essouffle. 

Mais une fois que notre bande de copains est entrée dans le bâtiment de la société Hybra Tech, les lenteurs disparaissent pour laisser place à des attaques de zombies avides de cervelles ! Force est de constater que dès lors ça dézingue à tout va : gunfights, headshoots, combats sans arme, courses poursuites dans les couloirs du bâtiment, explosions, festins de zombies… Le tout sous de la musique métal histoire de bien vous tenir éveillés ! Les scénaristes n’hésitent devant aucune scène loufoque ou improbable : les cyber-soldats créés à partir de zombies, les SDF qui se font dévorer par la bête qu'ils étaient en train de faire cuire à la broche, le gardien qui se laisse distraire par une bimbo sortie de nulle part dont il tombe raide dingue… 

On retrouve ici plusieurs ingrédients et fils conducteurs de la saga : les célèbres « cerveaux » que marmonnent les zombies dès qu'ils voient des humains en chair et en os, les fameux barils de trioxyn d'où s'échappe le gaz réveillant les morts, mais également quelques petites répliques et scènes empruntées aux autres opus en guise de clins d'œil (notamment ce passage où un zombie demande au téléphone qu'on lui amène rapidement de nouveaux gardiens car les derniers ont été dévorés). Les maquillages et effets gores sont de loin les plus grands atouts de ce quatrième volet. Alors que les premiers zombies montrés dans la scène d'introduction et dans celle des SDF ne nous laissaient présager rien de bon, les maquilleurs se sont rattrapés dans la deuxième partie du film en nous gratifiant d’excellents maquillages : peau brûlée ou déchiquetée, teint verdâtre pour les uns et blanchâtre pour les autres, crevasses et œdèmes… 

De même, le look des deux cyber-soldats est très stylisé, à mi-chemin entre le mouvement cyber-goth et l’imagerie militaire (rangers, habits noirs, cuirasse, tuyaux reliant l'arrière du crâne au dos…). Ajoutons à chacun des deux spécimens ses armes de prédilection (des gatlings shotguns en guise de mains et un canon portatif sur l'épaule façon Predator pour le mâle, une lame de scie circulaire pour la femelle) et nous avons là de parfaites machines de guerre ultra fashion ! Au final, Le Retour des Morts-Vivants 4 : Necropolis ne restera pas dans les annales, à cause d’un scénario très bancal, d’un casting très perfectible et d’un humour qui tombe à plat, mais ses effets gore réussis et sa liberté de ton méritent à eux seuls le visionnage de cette gentillette série B.
© David Maurice 
Thema:  ZOMBIES
Lire la critique complète sur le site Horreur.com