2013 - INSIDIOUS CHAPITRE 2



Cliquez sur l'image ci-dessus pour trouver le DVD ou le Blu-Ray du film

(Insidious Chapter 2) 
de James Wan (Etats-Unis)
Avec Patrick Wilson, Rose Byrne, Ty Simpkins, Lin Shayne, Barabara Hershey, Leigh Whannell, Angus Sampson

Le succès d’Insidious était mérité, James Wan et Leigh Whannell ayant su remettre au goût du jour les thèmes classiques de la maison hantée et de la possession diabolique en créant leur propre mythologie. En accord avec leur producteur Oren Peli (à qui nous devons la « saga » Paranormal Activity), ils ne tardèrent pas à mettre en chantier une séquelle. Artistiquement, le défi et la prise de risques étaient minimaux, et sans doute les duettistes décidèrent-ils de donner eux-mêmes à Insidious un deuxième chapitre pour éviter de le confier à quelqu’un qui risquerait de le décliner maladroitement (Saw est à ce titre un bon exemple de franchise dénaturée dès son second épisode). 

Le film commence par un flash-back situé en 1986 et nous met en présence de trois personnages clé de l’épisode précédent : Josh Lambert, alors enfant, sa mère Lorraine et la voyante Elise Rainier, ici flanquée d’un assistant nommé Carl. Tous s’efforcent de chasser l’entité maléfique qui hante Josh et de lui faire oublier sa capacité à sortir de son enveloppe corporelle pour visiter l’entre-deux-mondes qu’Elise nomme « Lointain ». La suite se raccorde directement avec la fin des événements du premier Insidious, s’appuyant sur un suspense lié aux motivations de Josh (Patrick Wilson). Est-il possédé par l’esprit maléfique de la Dame en Noir qu’il a lui-même ramené de son dernier voyage dans le « Lointain » ? Est-il coupable du meurtre d’Elise ? Sa famille court-elle un danger en restant à son contact ? 

Dans la maison, son épouse Renai (Rose Byrne) est à nouveau témoin de choses étranges : le piano joue tout seul, son bébé est sorti du lit comme par enchantement, une femme fantomatique fait son apparition… On retrouve ainsi la dynamique du premier film, dans lequel Renai assistait à des phénomènes paranormaux et se heurtait à l’incrédulité de son mari. Josh n’étant pas lui-même, la situation prend bien sûr une tournure différente. Si le couple Lambert tenait la vedette dans Insidious, les choses se rééquilibrent ici différemment dans la mesure ou le duo de « chasseurs de fantômes » Specs et Tucker (Leigh Whannell et Angus Sampson) prend désormais autant d’importance qu’eux, s’efforçant d’entrer en communication avec l’esprit d’Elise pour élucider sa mort. 

L’une des idées intéressantes du scénario est de déployer sa narration sur plusieurs espaces-temps, les défunts et les visiteurs du « Lointain » étant capable de revisiter certains épisodes passés et d’interagir avec les vivants, d’où la relecture sous un autre angle d’une des scènes du film précédent mais aussi du flash-back du prologue de celui-ci. Toujours soucieux de se rattacher à leurs racines, Wan et Whannel citent au fil du métrage quelques classiques tels que Psychose, Shining ou L'Invasion des Profanateurs. L’efficacité de cette séquelle est cependant amenuisée par une propension un peu systématique à multiplier jusqu’à l’excès les rebondissements et les révélations, comme si Whannell et Wan n’avaient pas suffisamment confiance en leur récit pour le laisser se dérouler naturellement. Insidious chapitre 2 n’a donc pas autant d’impact que son prédécesseur, malgré quelques séquences d’angoisse particulièrement réussies.

© Gilles Penso
Thema: Fantômes, DIABLES ET DÉMONS